Ville portuaire au coeur de l'Europe

Le Port de Bruxelles, la Ville de Bruxelles et la Région de Bruxelles-Capitale signent la convention visant à la création d’un terminal à passagers

Ce mardi 13 décembre, Benoit Hellings, président du Port de Bruxelles, Brigitte Grouwels, ministre à la Région de Bruxelles-Capitale en charge du Port, Christian Ceux, échevin de la Ville de Bruxelles en charge de l'urbanisme et Philippe Close, échevin de la ville de Bruxelles en charge du tourisme, ont signé la convention visant à la création d'un terminal à passagers dans l'avant-port de Bruxelles.

Cette convention règle les modalités de réalisation du projet et instaure un comité d'accompagnement réunissant les parties prenantes.

Le futur terminal à passagers sera situé à Neder-Over-Heembeek, sur la rive gauche de l'avant-port, à hauteur des pavillons Meudon. Il consistera en la construction d'un ponton de 240 mètres de long, l'aménagement de la voirie, la rénovation des pavillons Meudon, et la construction d'un parking.

Le budget global de l'opération représente un investissement de 4 512 538 euros. Le Port de Bruxelles financera la construction de l'embarcadère à hauteur de 2 650 000 euros et la construction de voiries pour 367 050 euros. Ce budget sera prélevé de la dotation intégration urbaine, accordée au Port par la Région.

La Ville de Bruxelles financera quant à elle la rénovation des voiries, ainsi que la rénovation et l'extension des pavillons Meudon pour un montant global de 986 729 euros.

La Région, outre sa contribution par l'intermédiaire de la dotation intégration urbaine accordée au Port de Bruxelles, financera les travaux de voirie à hauteur de 219 901 euros.

La décision de créer un terminal à passagers a été prise par le Port de Bruxelles pour faire face au nombre de plus en plus important de bateaux de croisière faisant escale à Bruxelles. Une demande illustrée par l'augmentation spectaculaire du nombre de passagers visitant Bruxelles dans le cadre de croisières : 1 200 personnes en 2006, 10 000 en 2010.

Une étude socio-économique réalisée en 2011 a conclu à la faisabilité du projet. A l'horizon 2030, le terminal pourrait accueillir 35 000 personnes par an, rapporter à Bruxelles la somme de 5,2 millions d'euros et fournir une centaine d'emplois directs.

Le terminal devrait être opérationnel en 2015 et offrir à Bruxelles un terminal à passagers en mesure de répondre aux demandes des opérateurs de croisière et constituer une réelle valeur ajoutée touristique pour Bruxelles.

Par ailleurs, dans le cadre de sa politique visant à favoriser le transport par la voie d'eau, le Port de Bruxelles va étudier la possibilité de faire de ce terminal un terminal mixte, qui pourra également charger et décharger du fret. Il s'agirait d'une extension de 120 mètres du terminal à passagers. Cette étude, et la réalisation du terminal si l'étude se révèle positive, seront financées par un subside INTERREG, dans le cadre du programme Connecting Citizen Ports 21, dont le Port de Bruxelles assure le leadership. Au total, la partie « fret » du projet représente un montant de 1 837 000 euros, dont 918 000 euros proviendront d'INTERREG.

Accueil
© Port de Bruxelles, tous droits réservés - portdebruxelles@port.irisnet.be
Website by Tentwelve