Ville portuaire au coeur de l'Europe

Transport palettisé au port de Bruxelles pour alimenter les chantiers bruxellois

La société MPro, concessionnaire du Port de Bruxelles au bassin Vergote, a débuté le transport de matériaux de construction sur palettes par voie d'eau à destination du chantier UP-site, qui se déroule à proximité, au quai des Péniches.

Pour cette première livraison, une cargaison de 1 000 tonnes de blocs de bétons a été acheminée chez MPro en provenance de la société Coeck, située à Niel (à proximité de Willebroek). Cette livraison initiale a permis d'éviter 64 mouvements de camions entre Willebroek et Bruxelles. Les blocs de béton seront stockés dans un espace dédié chez MPro, et acheminés au fur et à mesure des besoins du chantier, situé à une distance de 400 mètres. Pour la durée du chantier, c'est un total de 10 000 tonnes de matériaux de construction qui seront ainsi acheminés par voie d'eau.

Le transport de matériaux de construction par la voie d'eau a fait l'objet d'une phase test, entamée en septembre 2008. Le succès de la phase test a permis l'installation d'un approvisionnement régulier de marchandises sur palettes par la voie d'eau. Pour pallier au fait que ce type de transport par voie d'eau est encore, à l'heure actuelle, plus cher que le transport par la route, la Région de Bruxelles-Capitale a décidé d'accorder un subside de 1,32€ par tonne de marchandise palettisée transportée par la voie d'eau. L'objectif est d'arriver, grâce à la généralisation de ce mode de transport, à un modèle économique auto-suffisant.

Le Port de Bruxelles, en collaboration avec la Région, ses partenaires privés et son expert en transport, favorise ainsi un transfert modal de la route vers la voie d'eau. Cette innovation souligne également une nouvelle fois l'importance du bassin Vergote pour l'alimentation de Bruxelles en matériaux de construction. Pour l'année 2010, ce sont 900 000 tonnes qui ont été transportées par la voie d'eau rien que pour ce bassin.

Le transport palettisé représente une évolution comparable au transport par conteneurs : un mode de transport en développement rapide, mais, contrairement aux conteneurs, ces marchandises palettisées sont encore trop rarement transportées par la voie d'eau. La volonté du Port de Bruxelles et de la Région de Bruxelles-Capitale est de développer ce type de transport à Bruxelles - un système qui permettra de transporter par bateau des marchandises, dont la nature ne permet pas le transport en vrac, et qui sont à l'heure actuelle transportées exclusivement par camion.

Les perspectives du transport palettisé par la voie d'eau sont également très positives pour le centre TIR, à proximité du bassin Vergote. Il permettra en effet de relier le TIR presque directement à la voie d'eau afin d'en faire un centre logistique bimodal.

 

Piet Coenen, vice-président du Port de Bruxelles : « Grâce au transport palettisé, le port de Bruxelles renforce son action au service de la Cité en jouant pleinement son rôle de port citoyen. Car alors que les besoins en matière de transport ne cessent de croitre, nous avons la volonté d'offrir à la ville les outils pour satisfaire ce besoin accru de transport tout en préservant la qualité de vie à Bruxelles. »

Brigitte Grouwels, Ministre bruxelloise en charge du Port : « Ce projet de transport palettisé prouve combien la position centrale du Port en Région de Bruxelles-Capitale (à proximité du centre-ville) est cruciale pour l'approvisionnement de la ville. La livraison de matériaux de construction constitue une part importante de cet approvisionnement. Je souhaite, avec la Région de Bruxelles-Capitale, stimuler le transport par la voie d'eau lors des grands travaux publics à Bruxelles. Nous œuvrons chaque jour activement au succès économique et écologique du Port de Bruxelles, en concertation avec l'expert en transport, les entreprises, les régions et les autres partenaires qui sont montés à bord de ce projet tourné vers l'avenir. »

Olivier Delbrouck, managing director de MPro : « Ce nouveau type de transport nous permet de garantir une fluidité du trafic dans la ville et le développement durable grâce au transport fluvial. »

Stéphan Sonneville, administrateur délégué du groupe Atenor : « Grâce a notre collaboration avec le Port de Bruxelles et les sociétés privées susmentionnées, le chantier UP-site bénéficie de l'évacuation de ses terres et de l'acheminement des matériaux de construction par voie d'eau.  Cette technique permet de réduire les émissions de CO2 et les désagréments d'un trafic routier urbain important, ce qui ajoute incontestablement a la dimension durable du projet.  Mais ATENOR GROUP ne s'arrêtera pas en si bon chemin puisqu'à l'issue du chantier, l'eau du canal continuera à jouer un rôle primordial dans UP-site afin de permettre le refroidissement des bâtiments et ainsi permettre encore des économies d'énergie, critère de durabilité par définition. »

 

Accueil
© Port de Bruxelles, tous droits réservés - portdebruxelles@port.irisnet.be
Website by Tentwelve